01 mai 2018

Inacceptable !

Le Linky mérite un carton rouge synonyme de refus1/ Ce soit disant compteur est doublé d’un mouchard qui en plus de récupérer nos données personnelles sans notre consentement peut être utilisé comme un appareil de surveillance par les pouvoirs publics mais aussi être piraté par d’éventuels hackers. Bien entendu, l'usager ne peut pas le désactiver.
Il devrait faire l'objet d’un nouveau contrat que l'usager devrait être libre de ne pas signer. Ce contrat devrait lui être présenté avant la pose de l’appareil ! et il devrait détailler avec précision toutes les fonctionnalités du dispositif ainsi que les méthodes de récupérations de données. Or le fait de l’imposer sans préciser de quoi il s’agit vraiment constitue une vente déguisée et forcée digne d’un régime sournois et autoritaire de type dictature !

2/ Les normes mondiales d'exposition aux ondes électromagnétiques ont été établies dans les années 60 pour les besoins de l’armée américaine. Ces mêmes normes ont été reprises par tous les Etats car elles correspondaient aux besoins des lobbies. Depuis, on a tout simplement ignoré toutes les études publiées démontrant les effets des ondes sur le matériel biologique à des niveaux bien inférieurs ! Pr Paul Héroux, physicien à la tête du "In Vitro Toxicology Laboratory" de l'Université McGill.
Sous couvert de ces normes, on nous rajoute sans cesse de nouvelles émissions électromagnétiques, dont celles du Linky qui va polluer toutes les habitations sans interruption et sans qu’on puisse le déconnecter. Tout ceci en toute légalité et dans l'irresponsabilité la plus totale ! 

3/ Ce produit est censé nous faire faire des économies alors qu'il provoque des hausses tarifaires !

4/ Les deux études préalables à la faisabilité du programme Linky qui ont permis de donner le feu vert à son lancement ont été confiées à la même société ! Voici un extrait du travail d'investigation fait sur ce sujet par un auteur qui préfère rester anonyme (on le comprend) :
CONFLIT D'INTERET DANS LE DEPLOIEMENT DES COMPTEURS LINKY
Les rapports de CapGemini Consulting remis à la Commission de régulation de l'énergie ont influé sur son avis et n'en sont pas vraiment, ce n'est que du lobbying commercial... la suite  

5/ D'après Patrice Goyaud, ancien ingénieur RTE, les risques d'incendies sont plus importants de part la conception du Linky ! Le rapport complet (risques d'incendies en chapitre 3).

D’autres solutions étaient possibles sans danger pour l’homme, toujours d'après Patrice Goyaud : "les compteurs blancs (génération de compteurs électroniques avant Linky) couplés à un réseau ADSL internet bas débit ou fibre optique, ont déjà les mêmes fonctionnalités que celles revendiquées officiellement par Linky. Qui plus est en filaire et donc sans les inconvénients sanitaires du CPL”.