5 - Augmentation des prix pour l’usager, coût global pharaonique !

EDF et ENEDIS profitent du Linky pour activer le nouveau système de comptage préparé de longue date, et sans avoir communiqué l’information auprès du grand public, puisque vos factures ne sont plus depuis longtemps exprimées en KWh mais en KVa. Voilà ce qui vous pend au nez :

> 1ère hausse de prix : certains de vos appareils électriques peuvent consommer plus pour le Linky.

Actuellement notre vieux Compteur Bleu comptabilise la Puissance Active juste nécessaire P=UI en Kilowatts facturés au client abonné. Le compteur « Linky », lui, se propose de facturer en réalité de la Puissance Apparente, c’est-à-dire non plus P=UI, mais, P=UI x 1/CosinusPhi, ou (x Tangente Phi), ce qui augmentera notre consommation. 
Selon l’analyse technique de Jean Paul C++, ingénieur électricien retraité : une ampoule basse consommation de 10 Watts (celle qui éclaire jaune et qui met un certain temps à démarrer) a un Cos Phi de 0,5. Soit : P = 10 Watt (U x I) x 1/0.5 = 20 Watts à facturer ! Que dire des moteurs électriques installés dans nos Lave-Linge, Lave-Vaisselle, Sèche-Linge et autres, grands consommateurs de cette Energie Réactive qui verront augmenter la consommation de 10 à 30% selon les catégories énergétiques A, B, C, D, E....?

La conséquence : de nombreux usagers sont obligés de prendre un abonnement supérieur (voir 2ème hausse) car le Linky disjoncte alors que les habitudes de consommations n'ont pas changé : Enedis répond entre autres que c'est l'ancien compteur qui comptait mal ! Pour un usager, ça peut se comprendre, pour des milliers : c'est une très mauvaise blague qui n'est pas digne d'un service public...

Un article de Montélimar News indique qu'il s'agit bien de la mesure de la puissance apparente : un représentant d'Enedis a gaffé devant le conseil municipal et a préféré annulé la réunion publique suite à cette gaffe : 
les compteurs Linky mesureront bien des Volt.Ampère et plus des kiloWattheures, augmentant ainsi l'énergie consommée de 5 à 15%.

Voici la démonstration en vidéo de la différence de consommation en kw/h et en Kva selon les divers appareils électriques utilisés, l'auteur précise bien qu'il n'est pas équipé de Linky mais sa présence n'est pas utile pour le besoin de cette démonstration : vous saurez donc pourquoi et comment vous subirez des hausses tarifaires si le Linky comptabilise bien en Kva ce qui est la probabilité la plus grande.



Une autre démonstration faite par Next-up cette fois-ci avec un Linky en fonctionnement et un compteur ancienne génération en parallèle. La preuve est faite !


Certains usagers ont une facture qui explose : Aux pays-bas, une étude universitaire montre que plusieurs compteurs intelligents donnent des relevés surestimés. La conception des compteurs est montré du doigt.

> 2ème hausse : pour ceux qui avaient un abonnement adapté à leur consommation, il faudra prendre l’abonnement plus cher. Si non, le Linky va disjoncter, ce qui va vite devenir agaçant et au final, il faudra bien prendre l’abonnement plus cher, ceci concernerait pas moins de 10 millions de foyers ! Information confirmée par un employé du SAV d'ENEDIS enregistré.


> 3ème hausse : Le linky consomme lui-même de l’électricité jour et nuit, selon l’analyse technique de Jean Paul C++, ingénieur électricien retraité, le compteur « Linky » pour émettre ses données a une consommation propre de +/- 45milliampères. Donc P (Puissance en Watts)=(tension en Volts) x I(Intensité en Ampères) 230x0.045 = 10,35 Watts, ce qui équivaut à la consommation d’une ampoule d'éclairage basse consommation allumée en permanence. Qui paye ? L’abonné bien sur !


> 4ème hausse :  La TURPE qui est une taxe visible sur votre facture ne va cesser d'augmenter, notamment lors de sa version 5.


> 5ème hausse : Comment augmenter fortement les prix sans que cela se voit ? en cassant le moule (la tarification actuelle) et en vous présentant un nouveau moule. Mais oui le Linky c'est le progrès, ce qui est nouveau est forcément mieux n'est-ce pas ? Aujourd'hui, la plupart des usagers ont un contrat avec un prix au Kw/h quelle que soit l'heure de la journée, un pas vers le nouveau moule avait déjà été fait en différenciant les heures pleines et heures creuses. Le vrai changement va se situer au niveau de la différenciation de l'offre (au moins 4) avec en plus des heures pleines - heures creuses, des offres hiver - été, des créneaux horaires de consommation avec 4 plages temporelles : autrement dit l'électricité coûtera beaucoup plus cher aux heures de pointes en hiver et au cœur de l'été lors des pics de chaleur (la clim) et moins cher au printemps et en automne et aux heures ou on ne s'en sert pas ! Conclusion : non seulement on va payer beaucoup plus mais les offres ressembleront à des usines à gaz...

> 6ème hausse : La TICGN, vous ne connaissez pas ?
Avec le système de comptage Linky, la nasse se referme sur les automobilistes qui le sait ?
Avec le système de comptage Linky, la TIPP - Taxe Intérieure sur les Produits Pétroliers devient en 2011 la TICPE - Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Énergétiques.
- Rapport Commission de Régulation de l’Énergie :
C'est l'interface de communication TIC 5 acronyme de Télé Information Client du Linky qui va détecter et piloter, via le gestionnaire, l'activité de recharge des véhicules électriques, L'automobiliste paiera en sus de sa facture EDF actuelle, des taxes de Gestion (kVA), de Comptage (kVA) et de Soutirage (kWh).

En 2017, les taxes sur l'énergie représentent déjà environ 1/3 du montant total des factures de gaz naturel - et de même pour l'électricité. Or cette proportion devrait semble-t-il s'agrandir encore au cours des prochaines années. Sous réserve que l'article 266-5 du code des douanes soit bien modifié d'après ce qui est annoncé dans le PLF 2018,
la TICGN devrait augmenter de 43,7% l'année prochaine et de 172,4 % « à compter de 2022 ».
Depuis la fin de son exonération aux particuliers en 2014 huit années auparavant, la taxe sera passée de 1,27 € à 16,02 € par mégawattheure, soit une augmentation de 1161,4 % ! Une multiplication par 12,6 par rapport au montant initial.

Source : Projet de Loi de Finances pour 2018
Pour le gaz, la taxe s'appelle : TIGN
Évolution du montant de la taxe TIGN
2014 à 1,27 €/MWh
2015 à 2,64 €/MWh
2016 à 4,34 €/MWh
2017 à 5,83 €/MWh
2018 à 8,45 €/MWh
elle passera en 2019 à 10,34 €/MWh
2020 à 12,24 €/MWh
2021 à 14,13 €/MWh
2022 à 16,02 €/MWh

Source : Next-Up


> 7ème hausse : la cour des comptes l'a confirmé, nous seulement le Linky ne sera pas gratuit contrairement à ce que 
dit ENEDIS, mais à partir de 2021 nous le rembourserons avec des intérêts pour la modique somme de 5 à 8 milliards d’euros !

D’autres problèmes sont constatés actuellement par les consommateurs, soit des troubles fonctionnels de synchronisation et dysfonctionnements intempestifs qui diminuent la durée des machines tournantes (notamment tous les moteurs des appareils ménagers), mais qui aussi abrège la durée de vie de l’électronique (dont celles des postes de télévision).


> Coût global : durée de vie de 10 ans environ pour le Linky au lieu de 50 environ pour le compteur actuel, il faudra les remplacer 5 fois plus souvent !    


> Autre coût global : l'installation de plus de 35 millions en France de ce compteur Linky additionné de 700 000 concentrateurs, de récepteurs de données, de data centers et d'ordinateurs va générer une surconsommation d'électricité nationale alors qu'il est politiquement correct dans l’époque où nous vivons de la réduire ! Un rapide calcul permet de prévoir une surconsommation d'environ 1000 Mégawatts ce qui équivaut presque à une tranche en plus de réacteur nucléaire soit 1100 Méga-Watts. Quid de la transition énergétique ?